Chanson d’automne

Les sanglots longs

Des violons

De l’automne

Blessent mon cœur

D’une langueur monotone.

Tout suffocant

Et blême, quand

Sonne l’heure,

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure

Et je m’en vais

Au vent mauvais

Qui m’emporte

Deçà, delà

Pareil à la

Feuille morte

De Paul Verlaine

Le loup et la cigogne

Les loups mangent gloutonnement

Un loup donc étant de frairie

Se pressa, dit-on, tellement

Qu’il en pensa perdre la vie :

Un os lui demeura bien avant au gosier.

De bonheur pour ce loup, qui ne pouvait crier

Près de là passe une cigogne

Il lui fait signe ; elle accourt.

Voilà l’opératrice aussitôt en besogne.

Elle retire l’os ; puis, pour un si bon tour,

Elle demanda son salaire.

« Votre salaire? dit le loup :

Vous riez, ma bonne commère !

Quoi ? Ce n’est pas encore beaucoup

D’avoir de mon gosier retiré votre cou ?

Allez, vous êtes une ingrate :

Ne tombez jamais sous ma patte. »

 

de Jean de la Fontaine

 

 

saisi par Marouane pour la classe de CE2 monolingue.

Le loup qui découvrait le pays des contes

Chapitre : 1

 

Quand loup se réveilla ce matin-là, le soleil brillait haut dans le ciel. C’est un temps parfait pour le grand goûter du printemps, qui aurait lieu l’après-midi même dans la forêt. «Cette année, pour le goûter, je vais faire un gâteau, décida loup. Le souci, c’est que je ne sais pas cuisiner. »

 

Loup prit un panier et sortit. Dans la forêt, il trouverait bien quelqu’un pour l’aider ! Loup marcha longtemps sans rencontrer personne. Enfin, au détour d’un sentier, il tomba nez à nez avec trois petits cochons qui construisaient leurs maisons.

 

La suite au prochain épisode…

 

Marouane pour la classe de CE2 mono.

Pierre et le loup, raconté à l’orgue.

Mardi 8 janvier, nous sommes allés à l’église du Bouclier voir le spectacle de Pierre et le loup (Prokofiev), avec des images projetées sur un mur à partir d’un ordinateur. Nous avons vu un orgue. L’après-midi nous y sommes revenus pour en apprendre plus sur cet instrument. Nous sommes rentrés dans l’instrument et nous avons vu le mécanisme de l’orgue. Puis nous avons dessiné l’orgue.

par Philomène, pour le CE2 monolingue

J’ai rencontré le loup (chant)

J’ai rencontré le loup

Refrain :
J’ai rencontré le loup devinez quand, devinez où
J’ai rencontré le loup derrière chez nous.

 

Il avait de grands poils à moitié noirs, à moitié roux,
Je lui ai dit « Bonsoir, je n’ai pas peur de vous ».

Refrain

Il avait de grands yeux et tout plein d’or en chacun d’eux,
Mais je lui ai fait peur en allumant du feu.

Refrain

Il avait de grands crocs aussi pointus que des couteaux,
Je lui ai demandé s’il avait vu l’agneau.

Refrain

Il avait de grands « pieds » avec des griffes bien rangées,
Il m’a donné la patte et je l’ai caressé.

de Mannick

Toute la classe a appris la chanson et nous la chantons une fois par semaine. J’aime bien parce que cela parle de loups.

Par Marouane pour la classe de CE2 monolingue

LE VITRAIL DE MARC CHAGALL

Jeudi 24  mai,  nous  avons vu  le  vitrail de  Marc  Chagall,  il était  grand :  12 mètres de haut  et  7  mètres  de large.  grand  et  colore    il  était  impressionnant. quand   il  l’a  fabriqué  Marc  Chagall  a  dit  « je  fais, vous  voyez ».   

Darina et Arthur

Les chenilles

Le 23 mai, la maîtresse  a amené des  chenilles, elle  aussi  amené  un œuf, une chenille, une chrysalide, un  papillon en plastique.  Nous allons observer  les  chenilles  se transformer. Nous avons  5 chenilles  dans un  pot  avec  un  sol  en purée d’orties,  de plantes  grasses  et de chardons. En 5 jours, nos  chenilles  sont devenues chrysalides . Les  chrysalides  ont  été  transportées  dans un filet  spécial.

5 jours  après,   les chrysalides se sont  transformées  en  papillons. Il  reste  1 chrysalide.

 

 

Arthur et Darina

Le km solidarité

Lundi 14  mai

Nous avons couru  pendant  18 minutes  en 5 tours  de stade,  de 3 à 7 km. Plusieurs  personnes ont marché. Nous avons couru  pour  aider  les enfants victimes  de la mucoviscidose.

L E   C L O W N  B I D O U I L L E

Le célèbre clown Bidouille veut maintenant faire le tour du monde habillé comme une citrouille de ville en ville, il vagabonde.

Au printemps cap sur le nord de l’Asie pas de grand soleil, ni de bol de riz. Alors il brave un sumo pour se faire des biscottos. La été direction l’Océanie pas de koala ni de ouistiti mais il trouve un kangourou qui joue du didjrédoo.

En automne cap sur le Sud de l, Afrique pas de feuille orange ni de gros moustique Alors il cherche une girafe pour avoir un autographe.

En hiver, direction les Amérique  pas de boule de neige ni chien de traîneau alors il va à Rio danser la Sam magique.

Dans l’année il reviendra en Europe pas de cuisses de grenouille, ni de bergamotes Bidouille prendra une échelle pour gravir la tour Eiffel.

Le cirque

L E S   J O N G L E U R S

Ils jonglent  avec deux ou trois  ou même quatre balles.

L E S  T R A P E Z I S T E S

Ils sautent de trapèze en trapèze.

 

L E S  C L O W N  S

Ils font rire tout le monde.

 

L E S  D O M P T E U R S

Les dompteurs domptent les fauves.

  

La préhistoire

La préhistoire est la période la plus ancienne du passé de l’humanité.

Elle est connue grâce au travail des archéologues qui font des fouilles dans le sol. Ensuite les archéologues étudient les vestiges qu’ils ont trouvé.

Un vestige : ce qui reste du passé (monuments, objets, traces dans le sol…)

Un archéologue : un scientifique qui étudie les traces laissées du passé.