Écrire à la manière de Prévert : Cortèges…

Un feu d’affaires avec une femme d’artifice

Un tigre de Troie avec un cheval de Sibérie

Une machine en papier avec une fleur à café

Une grotte de camp avec un feu de chauve-souris

Un air à vapeur avec un train du temps

 

Lily-Adélaïde

 

Une tasse d’Afrique avec un éléphant à café

Une paire de baudruche avec un ballon de chaussures

Une voile de bain avec un tapis de bateau

Un serpent à couettes avec une coiffure d’Amérique

Un cheval de paille avec un homme de course

 

Thibault

 

Une liste de framboise avec une marmelade d’enfants

Une nappe de poulet avec un os de brouillard

Une fente de mer avec un bord de mur

Une eau de bois avec un feu de Cologne

Un pot à queue avec un piano au feu

 

Lilly-Rose

 

Une femme de bois avec un feu de ménage

L’eau d’affaires avec une femme de vie

Un feu de main avec un homme de cheminée

Une robe de garde avec un chien d’Espagne

Une tasse d’Afrique avec un lion de thé

Une femme d’artifice avec un feu d’état

 

Aliénor

 

Un crayon du Bengale avec un tigre de couleur

Un instrument à sonnettes avec un serpent de musique

Un bac de vie avec une eau de sable

Une boîte de terre avec une pomme de cirage

Un chien d’artifice avec un feu de garde

 

Léda

 

Cortège de Prévert (Paroles, 1949)

Un vieillard en or avec une montre en deuil
Une reine de peine avec un homme d’Angleterre
Et des travailleurs de la paix avec des gardiens de la mer
Un hussard de la farce avec un dindon de la mort
Un serpent à café avec un moulin à lunettes
Un chasseur de corde avec un danseur de têtes
Un maréchal d’écume avec une pipe en retraite
Un chiard en habit noir avec un gentleman au maillot
Un compositeur de potence avec un gibier de musique
Un ramasseur de conscience avec un directeur de mégots
Un repasseur de Coligny avec un amiral de ciseaux…

 

Ein Gedicht schreiben: ein Elfchen

Kürbis

Orange

Der Kürbis

Er ist groß

Größer als die Quitte

Schön

 

Colette

 

Der Herbst

 

Braun

Die Blätter

Es ist kalt

Der Herbst ist da!

Bunt

Sirine

 

Orange

Das Eichhörnchen

In dem Baum

Sammelt schnell die Haselnüsse

Herbst!

Anatole

 

Orange

Das Eichhörnchen

Springt im Baum

Ich esse die Haselnuss

Lecker!

 

Louise

Herbst

braun

der Drache

er fliegt gut

der Wind blässt stark

schön!

 

Olivia

 

En classe…

On travaille des matières comme de la grammaire, des maths etc… Après, il y en a qui vont à la cantine. Il y en a qui ne vont pas à la cantine et qui mangent à la maison.

On fait aussi du sport : ballon prisonnier, balle américaine. A la cantine, on fait des activités comme le bricolage, le sport, les jeux de sociétés,

On a aussi les récréations; il y en une le matin et une l’après-midi. À la fin de l’école, il y a le périscolaire où on fait des activités, du bricolage, etc. Mais tout le monde ne va pas au périscolaire. Certains rentrent à leur maison.

Écrit par Marguerite pour le CE2/CM1 bilingue

Comment Diviser?

Pour diviser il faut connaître ses tables de multiplication ! Prenons en exemple la table de 8.

Comment doit-on faire ?

D’abord nous devons écrire la table de 8 comme ceci (regarde l’exemple).

  • 0:8=0
  • 8:8=1
  • 16:8=2
  • 24:8=3
  • 32:8=4
  • 40:8=5
  • 48:8=6
  • 57:8=7
  • 64:8=8
  • 72:8=9
  • 80:8=10

Comme nous pouvons le voir les réponses sont:

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ,9 et10.

 

Écrit par Meenakshi pour le CM2 bilingue

 

A quoi sert l’école…

 

L’école sert à s’amuser, à se faire des amis, à faire du sport, et surtout à apprendre.

Par exemple : les maths, la géographie, la géométrie, etc.  

L’ÉCOLE EST TRÈS IMPORTANTE.

C’EST DEVENU OBLIGATOIRE A PARTIR DE 3 ANS.

 

Il y a différentes écoles : les écoles privées, les écoles publiques et les pensionnats.

 

L’école est importante, elle sert à acquérir des connaissances et à se préparer pour ce qu’on voudrait exercer plus tard, par exemple footballeur professionnel, ingénieur, professeur, etc…

 

Vous voyez, l’école est très importante ! Si vous êtes malades, demandez à quelqu’un de vous transmettre les devoirs ou de vous dire ce qu’ils ont fait, ou demandez à votre maître ou maîtresse de vous donner ce qu’ils ont fait.

 

Écrit par Sirine pour le CE2/CM1 bilingue

 

On n’arrête pas le progrès (paroles et musique : Monsieur Nô)

 

Il parait, Il parait

Qu’on n’arrête pas l’progrès

Sans arrêt, sans arrêt

Mais est-ce que c’est bien vrai ?

 

C’est parfait l’électricité

Mais dans nos maisons nos cités

En illimité, les plombs vont sauter

Supermarchés en ribambelle

Où l’on trouve de tout à la pelle

Mais nos poubelles débordent et se rebellent

 

Refrain (2X).

 

Les automobiles, c’est utile

Mais quand on roule avec en ville

Dans les bouchons, on est tous immobiles.

On a chacun trois téléphones

Les boutons sont toujours sur « on »

Mais dans la rue, On n’parle plus à personne.

 

Refrain (2X)

 

On ne rêve pas de redevenir des hommes des cavernes

De s’éclairer, comme au Moyen-Âge, à la lanterne

Mais on se sent comme Charlot dans « Les temps modernes » 

Pris dans l’engrenage… au secours, c’est comment qu’on freine ?

 

Refrain (2x)

 

     écrit par Marin Gerner pour le CM2 monolingue.

A la patinoire.

Une patinoire est une étendue d’eau qu’on solidifie pour patiner dessus avec des patins à glace.

Avec ma classe, nous faisons des activités sur la glace ; par exemple : on nous donne un palet (petit rond qui glisse) et une crosse. Mais tout d’abord, à la première séance nous avons formé deux groupes : les débutants et les plus avancés aux patins à glace.

Avec ma classe de CM2 bilingue, nous y allons tous les mardis matins. Le groupe des plus avancés prend une crosse et un palet pour jouer au hockey et il joue aussi au jeu du béret sur la glace. Nous slalomons, par groupes de deux ; le groupe des plus avancés saute par-dessus des obstacles posés au sol et nous patinons en tirant notre coéquipier en arrière ou en avant.

 

Voilà ce que nous faisons à la patinoire.

 

Écrit par Lily-Adélaïde pour la classe de CM2 bilingue

Satzarten (Grammatikregel)

Satzarten

 

Es gibt verschiedene Satzarten:

  • den Aussagesatz
  • den Fragesatz
  • den Ausrufesatz
  • und den Aufforderungssatz

 

A) Der Aussagesatz.

Der Punkt(.) steht nach einem Aussagesatz. Das Subjekt steht vor dem Verb.

Beispiele:

Ich spiele mit meinem Hund                       Meine Flügel sind so winzig.

  

B) Der Fragesatz.

Das Fragezeichen(?) steht nach einem Fragesatz. Das Verb steht vor dem Subjekt. Es gibt Fragewörter mit denen man einen Fragesatz beginnt: “wann, warum, was, wer, wem, wen, wie, wieso, wo, woher, wohin,… „

Beispiele:

Gehst du ins Kino?         Bist du etwa einen Drachen?   Wie alt bist du?

 

C) Der Ausrufesatz.

Das Ausrufezeichen (!) steht nach einem Ausrufesatz (Exklamativsatz) .Diese Satzart drückt starke Gefühle aus: Bewunderung, Zustimmung, Widerwillen, Entsetzen,…

Beispiele:

Hurra! Wunderbar!         Was für ein Wetter!           Toll gemacht!

 Ich bin doch ein Mensch!                   Das ist ekelhaft!

 

D) Der Aufforderungssatz.

Das Ausrufezeichen(!) steht nach einem Aufforderungssatz (Imperativsatz) .Der Sprecher oder Schreiber drückt eine Bitte, einen Wunsch oder ein Befehl aus. Die Imperativform des Verbs wird benutzt.

Beispiele:

Komm bitte einmal zu mir!          Komm bitte zu mir!       Komm zu mir!

Komm!       Mach dein Buch zu!         Setzt euch!         Wach auf!

 

Je l’ai mis sur le site de l’école pour expliquer aux personnes extérieures à la classe comment il faut placer les points en allemand, car certains se disent : «  allez, on met un point par-ci et un autre par là !!! »

écrit par Meenakshi Gupta pour le CM2 bilingue

 

Le laboureur et ses enfants (Jean de la Fontaine)

Le laboureur et ses enfants.

 

Travaillez, prenez de la peine :

C’est le fond qui manque le moins.

 

Un riche Laboureur sentant sa mort prochaine,

Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.

– Gardez-vous leur dit-il, de vendre l’héritage

Que nous ont laissé nos parents.

Un trésor est caché dedans.

Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage

Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.

Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût

Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place

Où la main ne passe et repasse.

Le père mort, les fils vous retournent le champ

Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de l’an

L’en rapporta davantage.

D’argent, point de caché. Mais le père fut sage

De leur montrer avant sa mort

Que le travail est un trésor.

 

de Jean de la Fontaine.

 

écrit par Gerner Marin, pour la classe de CM2 monolingue.