Alfons Zitterbacke

Vendredi 22 novembre, nous sommes allés avec les 2 classes de CE2/CM1 bilingue voir un film en allemand, dans le cadre du festival « Augenblick ».

Nous avons eu la surprise de voir qu’il était sous-titré en français.

Quelques personnages du film :

 

Alfons Zitterbacke, est le personnage principal du film. Il est passionné par tout ce qui a un rapport avec l’espace.

 

Saisi par Lilly-Rose pour le CM2 bilingue.

On n’arrête pas le progrès (paroles et musique : Monsieur Nô)

 

Il parait, Il parait

Qu’on n’arrête pas l’progrès

Sans arrêt, sans arrêt

Mais est-ce que c’est bien vrai ?

 

C’est parfait l’électricité

Mais dans nos maisons nos cités

En illimité, les plombs vont sauter

Supermarchés en ribambelle

Où l’on trouve de tout à la pelle

Mais nos poubelles débordent et se rebellent

 

Refrain (2X).

 

Les automobiles, c’est utile

Mais quand on roule avec en ville

Dans les bouchons, on est tous immobiles.

On a chacun trois téléphones

Les boutons sont toujours sur « on »

Mais dans la rue, On n’parle plus à personne.

 

Refrain (2X)

 

On ne rêve pas de redevenir des hommes des cavernes

De s’éclairer, comme au Moyen-Âge, à la lanterne

Mais on se sent comme Charlot dans « Les temps modernes » 

Pris dans l’engrenage… au secours, c’est comment qu’on freine ?

 

Refrain (2x)

 

     écrit par Marin Gerner pour le CM2 monolingue.

22 janvier 2019, les correspondants d’Oppenau viennent à Strasbourg. (CM1 bilingue)

Mardi 22 janvier 2019 à 10h00, la classe d’Oppenau est venue à l’école.

Nous avons visité la Petite France puis nous sommes rentrés à l’école, nous avons mangé à la cantine pendant que les correspondant déjeunaient en salle polyvalente.

Nous les avons rejoints en salle polyvalente, nous avons formés de petits groupes de cinq (ou six) personnes :

  • Deux Allemands (ou trois)
  • Trois Français

Nous avons écrit des questions à propos de tout ce que nous avons récolté pendant la sortie.

Puis, nous sommes allés en salle informatique afin de taper à l’ordinateur les questions que nous avions écrites.

Enfin, les correspondants sont repartis prendre le train à la gare centrale de Strasbourg.

Le jour où les correspondants sont venus à l’école, Angela Merkel et Emmanuel Macron signaient le traité d’Aix-La-Chapelle, traité bilatéral entre la République Fédérale d’Allemagne et la République Française.

 

Lilly-Adélaïde MARTIN.

 

 

Mardi 22 janvier, les correspondants d’Oppenau sont venus à l’école. D’abord, nous avons fait des jeux de connaissance. Puis, nous sommes allés visiter la petite France. Après, nous avons mangé sans les correspondants. Ensuite, nous avons fait des groupes avec trois français et deux allemands, pour préparer des questions pour le «Passe-partout». Et enfin nous avons fait une photo devant l’école Saint Thomas.

 

Léda Hufschmitt

 

Mardi 22 janvier, nous sommes tous allés en salle polyvalente. Nous avons chanté une chanson. Puis nous sommes allés avec les correspondants visiter la Petite France. A midi, je suis allé à la cantine, puis je suis retourné en salle polyvalente pour créer des questions sur la Petite France afin de les mettre sur le site « Passepartout ». J’ai dû dessiner les tours de sorcière et le barrage Vauban dans mon cahier d’essai. En salle informatique, nous avons créé encore plus de questions et ils sont partis vers 14h50.

Maxime Tzvetkov

 

Au début, j’étais en récréation. Ensuite les correspondants sont venus. Nous avons fait des jeux de connaissance. Nous avons visité la Petite France, puis nous sommes allés manger : les correspondants ont mangé un sandwich dans la salle polyvalente, et nous, nous sommes allés comme d’habitude à la cantine. Ensuite nous avons fait des groupes de trois français et deux allemands, et nous avons préparé les questions pour le jeu « Passe partout ».

 

Amandine Desclozeaux

 

Mardi 22 janvier, les correspondants sont venus à l’école à 10 heures. Nous sommes allés à la salle polyvalente avec ma classe. Nous avons chanté une chanson en français et en allemand et les correspondants avaient essayé de chanter.

Après, les correspondants nous ont proposé un jeu pour apprendre à se connaître. Puis, nous avons visité la Petite France : la place Benjamin Zix, les Ponts Couverts, le barrage Vauban. A midi, ils sont allés à la salle polyvalente et nous sommes allés à la cantine.

   Après le déjeuner, avec ma classe, nous sommes allés à la salle polyvalente et j’ai fait un groupe avec Lilly-Adélaïde, Clara, Franziska, Carolin, Alina et moi. Pendant un certain temps, nous avons écrit des questions. Finalement, ils devaient partir, mais avant nous avons pris une photo. Puis, ils sont partis à 14h45.

Anaë Brillant

 

 

Mardi 22 janvier, les correspondants d’Oppenau sont venus. Nous sommes allés en salle polyvalente. Puis on a chanté. Nous sommes allés à la Petite France chercher des informations pour le jeu «  Passe – Partout ». Nous avons mangé. L’après-midi, nous avons fait des groupes pour poser des questions. Et les Allemands sont partis vers 15h00.

Maxime Médy

 

MARDI 22 JANVIER, la classe d’Oppenau est venue. Nous sommes allés en salle polyvalente pour chanter une chanson et faire connaissance, puis nous avons visité la Petite France en commençant par la place Benjamin ZIX jusqu’aux Ponts Couverts. Nous sommes montés sur la terrasse des Ponts Couverts, c’était très joli ! Après nous sommes retournés à l’école pour manger (sans les correspondants).

Puis nous nous sommes rejoints dans la salle polyvalente pour inventer des phrases en français et en allemand pour le jeu passe-partout, en faisant des groupes de cinq. Dans mon groupe il – y avait : Carolin, Alina, Franziska, Anaë, Lilly-Adélaïde et moi. Puis tous les groupes sont montés en salle informatique pour saisir les phrases à l’ordinateur. Et après, ils sont partis. C’ÉTAIT SUPER !

 

CLARA SCHELTE

 

Mardi, avec ma classe et les correspondants allemands, nous sommes montés en salle polyvalente. Nous avons fait un jeu de connaissance. Ensuite, nous sommes redescendus dans la cour. Nous avons visité la Petite France. Nous sommes passés devant la Maison des Tanneurs, puis nous sommes passés par le pont tournant devant l’hôtel Régent. Nous sommes montés sur le barrage Vauban d’où nous avons eu une superbe vue sur Strasbourg. Nous sommes rentrés à l’école. J’ai mangé à la cantine. Après le repas, je suis monté en salle polyvalente. J’ai écrit des questions pour le jeu «Passe-Partout » avec Ben, Leon, Thomas et Thibault. C’était trop bien !

Charles Steinmetz

 

 

Le but de cette journée était de réussir à communiquer avec la classe allemande.

Donc nous avons fait visiter à la classe partenaire, la Petite France en passant par la rue de la Monnaie et la rue des Moulins. Nous sommes montés sur la terrasse des Ponts Couverts, c’était très joli !

Après, on est allé à la cantine pendant que les correspondants ont mangé un pique-nique.

On s’est rejoint en salle polyvalente et on a écrit des questions pour « Mon Passe Partout », chacun a traduit comme il pouvait.

En fin de journée, nous avons fait une photo dans la cour de l’école et ils sont partis.

Quelle belle journée…

 

Ava Kaelbel

 

 

 

La sortie de Baden-Baden

Notre classe a fait une sortie à Baden-Baden* car on avait des correspondants allemands. Ils nous ont accueillis avec des chansons puis une heure de récréation. Ensuite nous avons fait des ateliers, le thème était Pâques. Il y avait douze stations mais la dernière était très compliquée. Après les ateliers, nous avons fait un pique-nique dans la cuisine, puis nous avons fait une chasse aux œufs. Et c’est ainsi que s’est terminée la journée !

 

*ville d’Allemagne

 

Ce texte représente la sortie en Allemagne rédigé par Mehdi MSEHLI CM1 monolingue.

Le projet Passe-Partout – Weltenbummler.

A la découverte du Rhin supérieur.

 

Le projet « Passe-partout – Weltenbummler » est destiné aux jeunes citoyens du Rhin Supérieur dès 9 ans et se donne pour objectif  l’acquisition d’une culture partagée transfrontalière.

A partir d’un jeu numérique de type « parcours », les jeunes apprentis citoyens sont conduits à relever des défis en français ou en allemand pour partir à la découverte de leur territoire proche (géographie, histoire, culture, environnement,…). Les défis sont relevés grâce à un corpus de documents multimédias associés à la question.
Les joueurs peuvent devenir cocréateurs du jeu, en créant des défis dans leur propre langue ou dans la langue apprise, et en les soumettant à d’autres apprenants, entrant ainsi dans une démarche interactive et très formatrice.

exemple de plateau de jeu numérique utilisé dans la région trinationale de Bâle.

 

texte tiré de la plaquette de présentation du projet Passe-Partout ( par Christian Mangold)

 

 

1 Le projet Passe-Partout