La pollution.

Beaucoup de personnes de nos jours ne mettent plus leurs déchets dans la poubelle.

Dans les forêts, les animaux peuvent manger les déchets qui sont parterre.

Pour sauver la planète suivez mes conseils :

  • 1 : Mettez les déchets dans la poubelle.
  • 2 : Sortez les poubelles, quand c’est le jour de sortir toutes les poubelles.

Depuis le 19e siècle, l’accroissement de la pollution de l’air, des eaux et des sols menace la planète. L’air est pollué.

 

Saisi par Jérémy pour la classe de CM1/CM2 monolingue.

En train de Strasbourg à Oppenau, village situé dans la vallée de la Rench.

Dans le cadre du projet « Passe-Partout – Welteltenbummler » de découverte de l’espace rhénan supérieur, les élèves du CM1 bilingue avaient accueilli leurs partenaires d’Oppenau le 22 janvier. Ensemble, ils avaient parcouru la Petite France puis rédigé des défis dans la langue du voisin, défis qui venaient alimenter ceux déjà présents dans l’espace numérique du jeu.

Pour le 30 avril, c’est eux qui se rendaient chez leurs correspondants de la 4. Klasse afin de découvrir les cascades d’Allerheiligen, cascades qui serviraient de support à la rédaction de nouveaux défis.

 

 

Mardi 30 avril, à 7h50, nous étions à la gare centrale de Strasbourg pour prendre le train. A 8h10 nous sommes montés dans le train de l’Ortenau et à 8h20 il a démarré. A pied, nous avons effectué un changement de train à Appenweier. A 9h20, nous sommes arrivés à Oppenau où les correspondants nous attendaient. Puis leur maîtresse nous a distribué des T-shirts bleus et verts « Passe-Partout ». Nous avons grimpé à 9h30 dans le bus qui nous a mené aux cascades d’Allerheiligen par une route en lacets. Là-bas il y avait deux animatrices qui nous attendaient.

Lilly-Adélaïde

le monastère des Prémontrés (en ruines) qui a donné son nom au lieu.

Sur le parking nous formons deux groupes avec élèves français et allemands mélangés, pris en charge par une guide du parc national de la Forêt-Noire.

Lilly-Rose

 

Quand nous sommes arrivés, nous nous sommes séparés en deux groupes. Puis les deux guides, Svenja et Angelika, se sont présentés. Nous étions arrivés au parc national de la Forêt-Noire (Schwarzwald).

Léda

 

Notre guide, qui s’appelle Angelika, a posé une corde sur le sol. Nous nous sommes mis par ordre alphabétique sur la corde et chacun, à son tour, a dit son prénom. Ensuite Angelika et le maître ont fait tourner la corde et nous devions passer par deux, Français et Allemand réunis, durant la rotation afin d’accéder au parc.

Edgar

 

Pour commencer, nous ne devons pas parler. Nous marchons près de l’eau qui se jette dans les cascades d’Allerheiligen. Puis nous sommes séparés pour marcher à pas de lynx. Je suis plongé dans mon univers, la nature m’emporte dans le sien, je sens, j’entends, je réfléchis et je regarde. Arrivé au bout du parcours, Svenja nous fait découvrir la cascade la plus étroite d’Allemagne (elle est magnifique et spectaculaire).

Lilly-Rose

A pas de lynx sur le chemin!

On a emprunté un sentier interdit car il était barré par des arbres tombés. On devait alors passer au-dessus ou au-dessous des arbres à terre. On a vu aussi des arbres pleins de champignons ainsi que des graines d’arbres. J’en ai posé une par terre et j’espère qu’elle va grandir.

Marwan

des fougères en devenir…

A la pause de midi, nous nous sommes mis sur un terrain près d’un ruisseau et dans ce ruisseau, nous avons aperçu une salamandre jaune et noire. Puis nous sommes allés vers les cascades d’Allerheiligen que nous avons découvert du bas vers le haut. Vers le haut, l’eau était beaucoup plus calme.

Maxime M.

la salamandre de feu.

L’arche, à l’entrée des cascades, était très belle ! Les cascades, elles-mêmes, étaient très belles ! Mais quand on est monté, la vue était juste magnifique avec la brume !

Augustin

Entrée du parc vue du parking auto.

Nous avons mangé assis sur des bancs en pierre, disposés en arcs de cercle.

Anaïs

Nous avons vu les cascades d’Allerheiligen, les cascades les plus étroites d’Allemagne. Notre guide nous a montré des photos et nous devions chercher si les photos représentaient des endroits naturels ou non.

Colombe

Les cascades étaient belles mais il y avait trop de marches à monter !

Ania

Nous gravissons une pente pour accéder à la suite du parcours. Puis nous parlons de la nature sauvage, des parcs nationaux dans d’autre pays (Canada, Australie) et de leurs rôles.

Lilly-Rose

montée dans la forêt

Sur un petite place naturelle, nous avons dû choisir une des images qui nous faisait le plus penser à la nature sauvage. Nous avons continué à marcher et avons croisé l’autre groupe qui descendait. Sur un promontoire rocheux, protégé par des barrières, nous avons vu, tout en bas, nos camarades de classe et les cascades d’Allerheiligen.

Lilly-Adélaïde

A un promontoire rocheux (die Engelskanzel), notre guide nous a raconté la légende d’une femme poursuivie par deux hommes. Arrivée à une falaise abrupte, où elle ne pouvait plus fuir, elle a prié. Des anges sont arrivés, l’ont prise et l’ont transportée de l’autre côté du ravin.

Salomon

Après nous avons dit comment on imaginait la nature. Il y avait des images par terre. Nous devions choisir notre préférée et donner les raisons de notre choix.

Ava

Nous reprenons notre chemin. Nous admirons les arbres, les feuillages, prenons des photos, notons dans notre calepin, parlons avec nos correspondants. Dommage pour moi, ma correspondante est dans l’autre groupe. Un peu plus loin, nous passons au-dessus d’un tronc, puis d’un autre.

Lilly-Rose

renversant!

Nous avons vu des arbres recouverts de mousse et de champignons. Nous avons également vu une salamandre et des scarabées.

Clara

Nous arrivons dans un endroit isolé avec de superbes belles vues sur les montagnes et en profitons pour prendre quelques photos dont une, sans les vestes, avec nos T-shirts « Passe-Partout ». Puis nous rejoignons l’autre groupe pour reprendre le car. Auparavant, nous prenons une photo avec tout le monde, et je retrouve ma correspondante.

Lilly-Rose

Ce qui était drôle, c’est qu’il y avait des troncs d’arbres couchés à plusieurs reprises sur le sentier. Sur une falaise, j’ai vu un nid de faucon pèlerin. Quand nous avions terminés la sortie, nous sommes allés dans l’école de nos partenaires, la « Franz Rapp Schule », et nous avons pris une photo.

Meenakshi

L’entrée de la Franz Rapp Schule à Oppenau.

Tout au long de l’excursion, nous avons vu des animaux : salamandre, vaches, moutons avec leur berger et les chiens de troupeau, poules, grue, aigle, chevreuil, écureuil et vaches écossaises.

Lilly-Rose

Après le car, petit arrêt à l’école des correspondants allemands. Nous visitons leur classe, puis allons dans la cour où ils nous chantent une chanson en français pour nous dire « au revoir ». Nous faisons nos adieux en espérant que nous nous reverrons cet été pendant les grandes vacances.

Puis nous reprenons notre correspondance pour rentrer à notre école à Strasbourg.

Cette journée était super et nous avons découvert et appris plein de choses. Et nous nous sommes vraiment beaucoup amusé pendant cette magnifique, splendide et spectaculaire sortie !

Lilly-Rose

 

Quelques extraits parlants des divers comptes rendus individuels de la journée…

 

Pour la classe de CM1 bilingue, Christian Mangold, enseignant.